31 octobre 2016

Les banques françaises recrutent à nouveau : pourquoi ne faut-il pas s’étonner ?

Automne 2015, pas une semaine sans que l’on parle des suppressions de postes massives, prévues, annoncées ou supposées au sein des plus grands établissements bancaires français. Les annonces s’enchainent, la Société Générale prévoit près de 2 000 départs, et l’opinion publique de s’alarmer à chaud sur ce supposé désastre pour l’emploi.

Un an plus tard, les indicateurs sont au vert, les banques françaises se portent bien, témoignent de résultats à faire pâlir certains voisins européens, Deutsch Bank en tête, et recrutent. On attend ainsi près de 10 000 embauches en CDI rien que pour l’année 2017. D’aucuns y voient un paradoxe, pourtant, derrière cet apparent revirement, se cachent en réalité les résultats d’un secteur qui a su, peut-être mieux que beaucoup d’autres, transformer son modèle.

Lire la suite